Quel est le cout réel d'un recrutement ?

Le coût réel d'un recrutement ne se limite pas au salaire que l’on va verser, et il serait d'ailleurs sans doute pertinent d'évaluer le Total Cost of Recruitment (Coût Total du Recrutement) à l'instar du Total Cost of Ownership bien connu des responsables informatiques. Certaines entreprises n'hésitent pas pour réduire les coûts à recourir à une externalisation...

L’outsourcing pour réduire les coûts !

Le salaire du nouvel entrant est évidemment à apprécier en tenant compte des charges sociales afférentes, aussi bien celles intégrées dans le salaire brut figurant sur le contrat de travail que les charges employeur qui viennent encore alourdir l'addition. Mais il existe d'autres coûts à prendre en considération.

Le processus de recrutement en lui-même a un coût : les frais facturés par l'agence de recrutement (dans le cas où celui-ci a été délégué) et le temps passé en interne pour examiner les diverses candidatures et faire passer les entretiens ne doivent pas être oubliés ! Sans compter qu'il arrive parfois qu'un recrutement ne soit pas concluant, et dans ce cas le salaire durant la période d'essai aura été versé quasiment en pure perte.

Les frais de matériel et de locaux ne doivent pas être négligés : l'employé va occuper un poste, et, sauf dans le cas d'un remplacement, il va falloir équiper ce poste (par exemple avec du mobilier, un ordinateur) voire à terme agrandir les locaux à cette fin (si l'espace dont dispose la société est déjà limité).

Face à ces divers coûts, une externalisation est une alternative à prendre en considération...

Intérim ou externalisation ?

Le recours à l'intérim est le choix qui vient le plus facilement à l'esprit. Il a l'avantage de la souplesse, en permettant de recruter pour une brève période sans risque, mais son coût n'est pas forcément moindre que celui d'un recrutement classique, compte tenu d'un besoin physique de poste identique et de coûts salariaux comparables.

L'outsourcing offre également le bénéficie de la souplesse et, en cas de recours à des prestataires offshores, des coûts salariaux significativement inférieurs à ce qu'ils sont en france. Une stratégie d'externalisation pertinente prendra en compte non seulement ces coûts, mais également la disponibilité d'une main d'œuvre qualifiée pour le secteur et sa maîtrise du français ou de l'anglais.

recrutement